porno izle

turk porno

istanbul escort

ACTUALITES

Promotion de sages-femmes «Ramiz» de l’INSFSF – 28 Août 2014 [Telecharger le fichier attaché]

Promotion Ramiz INSFSF aout 2014   (Téléversement)

Promotion de sages-femmes «Ramiz» de l’INSFSF – 28 Août 2014

  Après 18 mois de formation à l’Institut National Supérieur de Formation des Sages-Femmes  (INSFSF), 36 jeunes filles, avec des rêves plein la tête, ont reçu chacune un parchemin cristallisant  la fin d’une course mais aussi le début d’une autre : le marché du travail. Oui, celui-ci, elles y  pensent déjà. Avec des inquiétudes ? « Un peu, mais elles sont atténuées suite à la demande de la  Première Dame à la titulaire du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) pour  faciliter notre intégration au sein du système de santé », explique la lauréate de la promotion,  Marie Darène Béon, à l’issue de la cérémonie.
« Je suis à la fois émue et heureuse d’être lauréate de ma promotion », lâche-t-elle, au Ritz, à  Pétion-Ville, sous les yeux de la Première Dame, de la Ministre de la Santé et autres personnalités  d’organismes étrangers. C’est une profession noble dans la mesure où elle participe à sauver des  vies, épargner la mort à des femmes enceintes, soutient-elle, souhaitant que tous ses collègues soient professionnelles et empathiques tout au long de leur carrière en vue de tenir haut le flambeau de la profession, l’une des plus vieilles du monde.

Le taux de mortalité infantile avoisine les 57 %. Une inversion de cette courbe s’impose. Misant sur l’accroissement des compétences pour y parvenir, la titulaire du MSPP,  Dr. Florence Guillaume, invite les récipiendaires à mettre l’emphase sur la déontologie tout le long de l’exercice du métier. « La naissance d’un bébé ne peut pas justifier la mort d’une mère. Vos œuvres devront être empreintes de générosité. Essayez d’être des étoiles sur le champ du travail », appelle-t-elle, soulignant que les différences, les incompréhensions… ne doivent pas les décourager, sous les oreilles attentives de leurs proches, amis et membres de famille.
« Ne ménagez aucun effort pour faire ce qui est juste et bien. Il n’y a pas plus grande satisfaction que celle du devoir accompli et du travail bien fait. Devoir qui ne tient compte, ni de l’origine, ni de la nationalité. Les appartenances sociales ou religieuses tombent devant un concept encore plus grand, humanité », a plaidé la Première Dame,  Mme Sophia Martelly, marraine de la promotion, qui appelle ses filleules à primer le professionnalisme aux dépens de l’appât du gain.  Aucune femme ne doit mourir en donnant la vie! Aucun enfant ne doit perdre la vie avant de la vivre pleinement, a-t-elle plaidé.

  Poursuivre la lutte contre la mortalité maternelle et infantile, tel est l’idéal auquel devrait s’atteler cette nouvelle  promotion de sages-femmes dénommée « Ramiz » en l’honneur de M. Ramiz Alakbarov représentant de l’UNFPA en Haïti,  à qui une plaque d’honneur a été remise pour sa contribution à la valorisation de la profession dans notre pays. « Aucune  femme ne doit mourir en donnant la vie. Le travail des sages-femmes représente un pas capital vers la réalisation des  objectifs du millénaire », a renchéri M. Alakbarov devant les désormais sages-femmes appelées à travailler dans les  institutions sanitaires, dont les maternités SONUB mais aussi dans les services d’obstétrique et de gynécologie et dans les  communautés.

________________________________________________________________________________
Journée nationale d’assainissement – 29 août 2014 [Telecharger le fichier attaché]

Journée nationale d assainissement  (téléversement)

Journée nationale d’assainissement

  En coordination avec les ministères de l’Environnement, de  l’Intérieur et des Collectivités territoriales, des comités de  quartier, de la Croix-Rouge et d’autres partenaires,  le Ministère  de la Santé Publique et de la Population (MSPP) a annoncé,  mardi,  qu’il organisera, le 29 août, une journée nationale  d’assainissement pour déjouer, pendant la saison pluvieuse, une  éventuelle augmentation des maladies transmises par vecteur.

 

    À travers les dix départements du pays, des agents    environnementaux, les comités de quartier, les volontaires de la  Croix-Rouge, tous vont s’impliquer dans une journée nationale  d’assainissement. Une journée, à l’initiative du ministère de la  Santé publique et de la Population, organisée en vue de freiner la  montée éventuelle de certaines maladies vectorielles.  Il s’agit  bien évidemment de la malaria, de la dengue, du chikungunya, de  la fièvre jaune…, des maladies qui peuvent être mortelles si la  prise en charge n’est pas assurée.

   «Depuis quelque temps, notre population fait face à un  ensemble de maladies transmises par des moustiques. À chaque  saison pluvieuse, les cas de ces maladies ont tendance à  augmenter», a expliqué le Dr. Georges Dubuche, Directeur  Général du MSPP, avant de préciser que c’est la malpropreté, les  eaux usées, le manque d’assainissement qui sont les causes de la prolifération des moustiques responsables de la propagation de ces maladies.

Evidemment, une seule journée de mobilisation et de sensibilisation citoyenne ne peut en aucun cas empêcher une éventuelle augmentation de ces maladies au niveau de la population, reconnaît le Directeur Général du MSPP, mais, précise-t-il, c’est une campagne qui veut donner le ton.


Pour le Dr. Agenor Junior Clergé, Directeur départemental de programme et de projet à la Croix-Rouge haïtienne, la campagne nationale d’assainissement ne sera pas l’affaire d’une journée. L’assainissement doit  être fait journellement. C’est pourquoi, annonce-t-il, la Croix-Rouge va envoyer un million de messages robots, via les réseaux téléphoniques, en vue de sensibiliser  la population à s’impliquer davantage à nettoyer son quartier. Selon lui, « ce travail doit être  d’ abord un combat individuel ».

________________________________________________________________________________
Usage rationnel des médicaments [Telecharger le fichier attaché]

Promotion usage rationnel des medicaments  (téléversement)

Promotion sur l’usage rationnel des médicaments​

 

En étroite collaboration avec d’autres institutions étatiques, la Chambre de commerce américaine en Haïti   (AMCHAM), et   surtout grâce au financement du Département d’État américain, le MSPP entend, par cette  campagne lancée sur le thème    « Sante m se pi gwo byen m, m ap toujou achte medikaman m nan famasi ministè sante piblik otorize », faire une    promotion pendant trois mois sur l’usage rationnel des médicaments.
Cette campagne de sensibilisation et d’éducation, qui se déroulera du mois d’août au mois d’octobre, vise  à informer  la      population sur les risques et dangers liés à des médicaments falsifiés, contrefaits  –  acte portant préjudice à la propriété  intellectuelle – et à aider la population à faire un meilleur choix, un meilleur usage des médicaments.

En effet, au cours de ces trois mois, le MSPP projette d’intensifier les messages à travers les médias des dix départements  du pays, les réseaux sociaux et les réseaux téléphoniques nationaux via SMS. Des conférences-débats et des rencontres  d’information seront organisées dans les écoles, les universités et dans les églises. Ces activités seront poursuivies avec les  représentants des mairies, les chefs de parquet, les associations des chauffeurs et propriétaires d’autobus, des professionnels de la santé, les représentants des ONG et associations caritatives évoluant dans le domaine de la santé.
« Cette campagne s’inscrit dans le cadre du renforcement du secteur pharmaceutique haïtien et particulièrement de l’amélioration de l’utilisation des médicaments», explique la Ministre de la Santé Publique et de la Population.
Selon Dr. Florence Duperval Guillaume, cette campagne ne cherche pas simplement à faire peur. On compte sérieusement agir, a fait savoir le Dr. Florence D. Guillaume qui répondait à une question d’un journaliste. « Cette campagne est le début d’une chaîne. Elle est initiée pour être sûr qu’on se comprenne (consommateurs, vendeurs, autorités). Après, les mesures coercitives et restrictives seront prises, a-t-elle indiqué.
L’Association des Pharmaciens d’Haïti (APH),  à travers son président, Denex Frédéric, soutient  fermement qu’aujourd’hui, les problèmes des médicaments exigent des solutions urgentes et radicales, ainsi, aucune action sérieuse n’aurait d’effet sur les désastres  actuels de la pharmacie tant que ne sera restituée aux pharmaciens leur autorité.
L’approche de l‘OMS
Pour réussir la lutte contre la vente illicite des médicaments, on doit s’inspirer de ces stratégies, a avancé le Dr. Zoulhika Faraj, déléguée du représentant de l’OPS/ OMS en Haïti. Selon elle, elle doit être intégrée, coordonnée et échelonnée sur toute la chaîne d’approvisionnement et de  distribution des médicaments.
« L’OMS recommande des exigences strictes en termes de qualité d’innocuité et de supériorité, pour lesquelles la réglementation    pharmaceutique et l’autorité nationale de régulation pharmaceutique doivent se porter garantes, a souligné le Dr. Zoulhika Faraj. Ces  exigences doivent s’appliquer à l’intégralité du circuit du médicament : la production, l’approvisionnement, le stockage, la distribution et  la dispensation.»

Présente lors de la cérémonie de lancement de cette campagne, la représentante du Ministre du Commerce, Wilson Laleau, a réitéré  l’engagement dudit ministère à poursuivre sa politique de normalisation, de contrôle de la qualité des produits et services, et de  pr

oduction des consommateurs afin de contribuer davantage à l’amélioration des conditions de vie de la population haïtienne.

Pour sa part, le représentant de l’ambassade des États-Unis, John Higgins, se dit, au nom du Département d’État, très préoccupé par ce  fléau qui gangrène la société haïtienne. Il dit souhaiter renforcer le système  de la santé publique qui contrôle les centres de distributions    pharmaceutiques.

À travers le monde, le marché informel des médicaments est un commerce beaucoup plus lucratif que celui de la drogue. L’ampleur réelle du problème n’est pas cernée. Mais l’OMS estime que ce marché génère plus de 500 milliards de dollars de bénéfice annuellement.

 

__________________________

________________________________________________________________________________
Grande première : Haïti Air Ambulance, un service héliporté – 21 août 2014 [Telecharger le fichier attaché]
________________________________________________________________________________
Note de presse du 19 août 2014 [Telecharger le fichier attaché]

Autorisation du Ministère…

________________________________________________________________________________
Inauguration d’une maternité (SONUB ) à Thiotte le 12 août 2014 [Telecharger le fichier attaché]

Inauguration thiotte   (télécharger)

Inauguration d’une maternité à Thiotte

La Première Dame de la République, Mme Sophia Martelly, accompagnée de la  Ministre de la Santé Publique et de la Population, Dr. Florence D. Guillaume, ont inauguré une unité de soins obstétricaux  néonatals d’urgence de base (SONUB) dans la commune de Thiotte, le 12 aout 2014, en présence  du Directeur Général du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP)  Dr. George Dubuche, de l’Ambassadeur de France en Haïti M. Patrick Nicolosso, de parlementaires, de partenaires internationaux, de cadres du MSPP.

Lors de son allocution, la Première Dame da la République, Madame Sophia Martelly, a exprimé sa satisfaction pour la construction de cette infrastructure de santé, qui va permettre aux femmes enceintes de Thiotte  et de ses environs, d’accoucher dans de meilleures conditions possibles. Elle a de plus invité la population à s’approprier et à protéger ce bien collectif pour le bien-être de la communauté.

La Ministre de le Santé Publique et de la Population, le Dr. florence D. Guillaume, a remercié l’ambassadeur de France en Haïti, M. Patrick Nicolosso, pour avoir aidé le MSPP à réaliser ce projet, puis rappelé les efforts consentis par le gouvernement haïtien à travers le MSPP pour la mise en place d’un système de santé efficient pour des femmes solides et plus engagées, qui pourront prendre la relève dans notre Haïti de demain.

Pour l’ambassadeur de France en Haïti M. Patrick Nicoloso, la santé maternelle est une priorité dans la politique de son  gouvernement ; c’est pourquoi, il supporte un programme de formation pour le personnel soignant au niveau de (4) quatre des (10) départements du pays. La France contribue aussi dans la construction et la réhabilitation des structures de santé dans plusieurs endroits du pays.  « Nous resterons un partenaire pour le MSPP dans le domaine de la santé et nous continuerons à supporter ses actions », a-t-il conclu.

Les femmes enceintes et leurs enfants vont pouvoir bénéficier des soins de qualité avec la construction  de cette maternité. Elle permettra de réduire la mortalité maternelle et infantile, la santé materno-infantile étant considérée comme la porte d’entrée du système sanitaire d’Haïti, a renchéri le Dr. Ted Lazarre, directeur départemental sanitaire du Sud-est.

Grâce à la coopération haïtiano-francaise, cette infrastructure sanitaire de quatorze lits (14) lits  construite dans l’enceinte du centre de santé sur une superficie de 273 m2, comporte deux salles de consultation, une salle de travail pré-partum, une salle d’accouchement, une salle de post partum, un espace technique.

Et, la construction de cette maternité dont le  MSPP est le maitre d’ouvrage, s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale précoce financée par l’agence française de développement et exécutée par la Fondation des Architectes de l’Urgence.

 

________________________________________________________________________________
Première Université en Santé Publique de Port-au-Prince du 21 au 26 septembre 2014 [Telecharger le fichier attaché]
________________________________________________________________________________
Note de presse face aux risques de contamination par les Fièvres JAUNE et EBOLA, 1er août 2014 [Telecharger le fichier attaché]

Note de presse face aux risques de contamination par les Fièvres JAUNE et EBOLA

________________________________________________________________________________
Réponse ouverte du MSPP au POHDH [Telecharger le fichier attaché]
Réponse ouverte de Dr Florence D. Guillaume  MINISTRE DE LA SANTE, au SECRETAIRE EXECUTIF DE LA POHDH M. Antonal Mortime sur la situation actuelle
de l'hôpital Notre Dame de Petit-Goâve .
________________________________________________________________________________
Chikungunya : les partenaires du MSPP se positionnent [Telecharger le fichier attaché]
________________________________________________________________________________




Ministre Cabinet Directeur General Secretariat Ministre UPE Cifas DCTA Directions Departementales Etablissement Hospitalier UCP